LE LEAN MANAGEMENT CHEZ PONCIN MÉTAL

30.06.2021

La mise en place du lean management débute en 1913 avec le début d’une organisation productive autour du « flux ». Cette organisation prend forme aux matières premières et s’arrête au moment où le client part avec sa commande. 

Des concepts ont été mis en place tels que : 

  • La standardisation des modèles de produits, des pièces associées et aussi des tâches de production
  • La réduction des pertes notamment sur les mouvements des opérateurs en minimisant le nombre de tâches à accomplir
  • Le juste-à-temps (just in time) avec la mise en place de sa supply Chain pour avoir la juste quantité des matières et de pièces en fonction de la demande.

Dans ce système de management, Toyota est un exemple à suivre. Entreprise référente dans le domaine du lean management elle représente un vrai axe de travail pour Poncin Métal. 

LA GESTION DU LEAN MANAGEMENT

Sur le site de production de Tarare, une équipe dédiée a mis en place le Lean Manufacturing. Cette méthode de management s’applique tout au long de la chaîne de production. On y déploie un ensemble de méthodes et moyens afin de traquer toutes les formes de gaspillages tels que la surproduction, l’attente, les transports inutiles, les stocks excessifs… 

Cette forme de management consiste à appliquer les techniques de Lean Management aux activités de gestion des flux de production, mais également à identifier et éliminer toutes les activités à non-valeur ajoutée. Le principe est de fabriquer seulement ce qui sera vendu. Par ailleurs, ce qu’on attend de cette méthode, c’est faciliter l’adaptation à l’environnement industriel en restant centré sur le thème des flux de production.

L’AMÉLIORATION CONTINUE

Dans une démarche de lean management, nous travaillons à une amélioration en continue à travers des travaux tels que : 

  • L’organisation du stockage afin de permettre aux collaborateurs de trouver plus facilement les pièces qu’ils recherchent
  • Installation de racks d’entreposage pour optimiser le stockage de certaines pièces
  • Réorganisation de certains postes de travail
  • Rangement et nettoyage de certaines parties des bâtiments dans le but de gagner en efficacité
  • Mise en place d’un code couleur pour les matières premières permettant aux opérateurs une reconnaissance visuelle plus simple et plus rapide